Hure de sanglier.

Aus: Le cuisinier françois (1651), S. 119, Kap. 06, Nr. 092

Originalrezept:

Coupez la proche des espaules pour la rendre plus belle & plus apparente, & pour conseruer le col, qui en est le meil- leur, pourueu qu’il soit bien assaisonné. L’ayant coupée, faites la brusler, ou é- chauder, si vous voulez qu’elle soit blan- che: puis coupez la peau à quatre doigts du nez autour de la teste, de peur qu’elle ne se retire, & ne descende en d’au- tres lieux. Faites la cuire, & bien assaison- ner, & estant à moitié cuite, mettez y du vin blanc ou rouge, & la faites acheuer de cuire, derechef bien assaisonnée de poiure, oygnon, cloux, écorce d’orange, & fines herbes. Vous la pouuez faire cui- re & bien enuelopper auec du foin, de [S. 120] peur qu’elle ne se défasse. Estant bien cui- te seruez la froide, entiere, & garnie de fleurs, que si vous l’auez entourée, seruez la par tranches, que vous pourrez dégui- ser en plusieurs façons de ragousts.

Übersetzung:

Presskopf vom Wildschwein.

Transkription:

Andrea Sobieszek

Zitierempfehlung:
Andrea Sobieszek (Transkription): "Hure de sanglier.", in: Le cuisinier françois (1651), S. 119, Kap. 06, Nr. 092,
online unter: https://gastrosophie.sbg.ac.at/kbforschung/r-datenbank/?rdb_rezepte=hure-de-sanglier (14.08.2022).

Datenbankeintrag erstellt von Andrea Sobieszek.